Motions

1) Réversion de la retraite du Combattant pour les Veuve.

2) Carte du Combattant : nous demandons à ce que, pour les militaires ayant séjournés quatre mois en Algérie, la date butoir soit reportée du 2 Juillet 1962 au 1° juillet 1964, comme pour le titre de Reconnaissance de la Nation. En effet, cette demande semble parfaitement justifiée, suite aux chiffres indiqués par les archives du service historique de l’Armée de Terre (SHAT-ServiceSanté).

En 1962 en dehors des 100 à 150 000 Supplétifs et familles de Supplétifs massacrés, le service des archives fait ressortir 1039 Morts soit : 540 appelés, 209 engagés, 222 sous-officiers et 68 officiers . .

De juillet à décembre 1962 on compte 30 tués, 73 blessés et 120 disparus. En 1963 : 122 militaires décédés soit : 74 appelés 18 engagés 27 sous-officiers et 3 officiers .

Pour le seul mois de juin 1963, 10 tués et 57 blessés (2 officiers et 55 hommes de troupe).

En 1964 : 1 militaire assurant la garde est tué par attentat à Alger le 22 janvier 1964.

Ces chiffres prouvent que « le critère d’insécurité et de risque », retenu pour l’attribution de la carte du Combattant doit s’appliquer en Algérie jusqu’au 1°juillet 1964 .






Comments